29 juin 2013 – Þórsmörk – Emstrur

La nuit fut bonne, bien au sec et au chaud.
Les deux familles qui partageaient notre dortoir sont agréables : des Islandais qui avaient passés quelques années au Luxembourg et des norvégiens.
Dès 7h00 tout le monde se prépare pour le départ : rando à la journée pour nos compagnons d’une nuit.
De notre côté c’est la même chose : petit déjeuner, remballage de nos affaires et nous voilà sur le pied de guerre pour attaquer cette étape.

De la veille ne reste qu’un mollet un peu contracté (foutu habitude de monter les pentes raides sur la pointe des pieds !), mais cela va bien : pas d’ampoules, les chaussures pour leur première vraie sortie ont été parfaites : pieds au sec, pas de douleurs, bonne tenue et surtout pas d’ampoules.

Valahnukur (458m)

Premier objectif : Valahnukur (458m)

Il s’agit d’un sommet (458m) à l’entrée de la vallée de Þórsmörk. Du sommet on a un point de vue sur les 3 vallées alentours.
Malheureusement nous nous sommes embarqués sur le mauvais chemin. Après avoir gravi une bonne partie par le sud, on s’est retrouvé bloqué et obligé de contourner totalement la montagne pour s’en sortir (sur le coup j’ai été un bien mauvais guide).
Finalement nous avons préféré ne pas insister et refaire le chemin en sens inverse jusqu’au refuge pour entamer l’étape du jour : 16km entre Þórsmörk et Emstrur.

L’étape du jour

On commence l’étape dans une jolie forêt de bouleaux, le soleil est au rendez-vous, midi approche déjà ! Sur les hauteurs on décide de s’installer manger devant la vallée que l’on va avoir à remonter ensuite : la vallée de la Markarfljót.

Vallée de la Markarfljót

Vallée de la Markarfljót

Le premier guet : traversée de Markarfljót

Voilà nous sommes devant le premier guet, il y en a un aujourd’hui, deux ou trois dans la prochaine étape.
J’ai fait le choix de ne pas prendre d’autres chaussures pour les traverser : pieds nus sur les graviers je commence à me dire que ça aurait tout de même été une bonne idée ! Pas forcément pour celui-ci qui n’est pas profond ni trop puissant mais pour les suivants… Pas d’autre choix de toute façon, faut y aller !

Mis à part les pieds saisis par le froid cela se passe plutôt bien pour celui-ci. On remet vite chaussettes et chaussures et on admire le passage d’un groupe au même guet ! Ils le pensaient plus facile que ça apparemment, finalement ils déchaussent eux aussi et passe sans encombre. Pour nous c’est déjà reparti.

En route vers Emstrur

Après être remonté sur les hauteurs de la vallée, les kilomètres qui suivent sont plus ou moins plats, Manu souffre de sa bronchite et le moral s’en ressent. De plus on commence à être juste en flotte… et rien à l’horizon.
Finalement on trouvera une jolie source d’eau sortie de nulle part, ça  va mieux !

En continuant on tombe sur une sandale au milieu de la piste… Que faire ? la laisser là ? La prendre en supposant que le propriétaire sera au prochain refuge ? Allez on prend le pari, accrochée au sac et on continue. Bonne initiative, quelques kilomètres plus loin on tombe sur le propriétaire et ses potes (on les voit sur la photo… en tout petit) partis à la recherche de la sandale perdue. On leur aura économisé une bonne  heure de marche !

Il ne reste maintenant que la vallée ci-dessous à parcourir, quasiment jusqu’au fond pour contourner le torrent (Botnaa) venant directement de Mýrdalsjökull. On comprend pourquoi il faut le contourner, à peine né il est déjà violent. Un passage avec passerelle, cordes et chaines a été aménagé pour permettre le passage vers le refuge (pas de photo, photographe en mode économie d’énergie !)

Vallée de Botnaa

 

Je n’ai pas la photo du passage de la rivière, je met ici celle de Jérôme JOUGIER.

Le pont permettant de passer la rivière Botnaa

Le pont permettant de passer la rivière Botnaa

 

Après une dernière grosse montée dans les cendres (3 pas en avant et 2 pas en arrière ) on arrive enfin en vue du refuge d’Emstrur. Heureux d’être arrivé, on installe les tentes sur des petits balcons taillés dans la pente.
Première déception du trek, les refuges sont accessibles par 4×4 et un groupe de randonneurs s’installe juste au dessus de nous avec leurs valises à roulettes ! Leur barbecue et ses grillades font envies !

Refuge d'Emstrur

Refuge d’Emstrur

Quelques chiffres sur la journée :

  • Distance 22.18 km
  • Duration 10h:16m:47s
  • Min. Altitude 206 m
  • Max. Altitude 512 m
  • Total Ascent 912 m
  • Total Descent 695 m
  1. Trace GPS : Þórsmörk – Emstrur
Parcours Þórsmörk – Emstrur

Parcours Þórsmörk – Emstrur

 

««« Skogafoss – Fimmvörðuháls – Þórsmörk
Emstrur – Álftavatn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*