28 juin 2013 – Skogafoss – Fimmvörðuháls – Þórsmörk

Skógafoss

Skógafoss

8h30 : Départ au pied de Skógafoss

Ça y est enfin ! Le grand jour est arrivé. Le trek débute enfin.
Le départ se fait au pied de la cascade de Skógafoss à 28 mètres d’altitude, direction le refuge de Fimmvörðuháls situé 14 km plus loin, puis sans doute la descente vers Þórsmörk.

Montée vers Fimmvörðuháls le long de la Skógá

L’ascension se fait le long de la rivière Skógá où se succèdent les cascades. On a pris le parti de rester systématiquement au plus proche de la rivière, ce n’est sans doute pas le meilleur chemin mais le lit de la rivière et ses innombrables cascades sont magnifiques. Cela vaut vraiment le coup !

Après plus de 5 heures de marche on arrive enfin au refuge. On se met immédiatement au chaud et au sec ! Le vent souffle et la neige menace.
Le guide nous informe qu’il ne sera pas possible de dormir ici ce soir, tout est réservé, on s’en doutait mais on avait toujours un espoir !
Pareil pour planter la tente… possible mais au vu des conditions météo on prend la décision de redescendre dans la foulée vers le refuge de Básar à Þórsmörk. Le gardien a la gentillesse de nous y réserver des places pour la nuit.

On s’installe tout de même au refuge pour l’après-midi : repas, sieste, discussions. Le départ est fixé à 18h00.

18h00 – Eyafjallajokul

 Eyjafjallajökull — Panorama du cratère

Eyjafjallajökull — Panorama du cratère

Sur les conseils du gardien du refuge nous partons pour faire le tour de l’ancien cratère d’Eyafjallajokull dans 15 à 30 cm de neige fraîche avant de rejoindre le chemin de la descente au niveau du cratère et des coulées de lave de l’éruption de 2010.

Le paysage est hivernal !

Descente vers Þórsmörk : Goðaland et paf les yeux !

Morinsheiði

Morinsheiði

Avec le nouveau cratère on quitte la neige pour arriver sur les hauteurs de Goðaland.
Le temps se dégage à ce moment ce qui nous gratifiera de magnifiques jeux de lumière, en quelques minutes on est passé de la tempête de neige au grand soleil !

La descente se poursuit au travers des plateaux et pentes de de Goðaland, pour finir par une forêt de bouleaux jusqu’au refuge à Básar où nous avons réservé pour la nuit. Il est 22h30 !

Résumé de l’étape du jour : traces, profil, etc

Cela aura été une longue journée avec des paysages très variés, des prairies au départ, des « alpages » en début de montée, de la neige en altitude, des paysages de montagnes plus classiques dans la descente du col de Fimmvörðuháls au travers de Goðaland, pour finir par la forêt de bouleaux de Þórsmörk.
La météo aura été tout aussi variée : averses, soleil, neige, brouillard pour finir sous un soleil couchant en soirée !

Quelques chiffres sur la journée :

  • Distance 27.00 km
  • Duration 14h:07m:48s
  • Min. Altitude 27 m
  • Max. Altitude 1051 m
  • Total Ascent 1347 m
  • Total Descent 1122 m
  1. Trace GPS : Skogafoss – Fimmvörðuháls – Þórsmörk

Skogafoss – Fimmvörðuháls – Þórsmörk

Merci à Manu Esteban pour toutes les photos

»»» Þórsmörk – Emstrur

4 commentaires sur “28 juin 2013 – Skogafoss – Fimmvörðuháls – Þórsmörk
  1. Hervochon Sandrine dit :

    Bonjour,

    Je vous remercie pour votre partage d’expérience.

    Mon ami et moi prévoyons de faire la randonnée du Fimmvörduhals début Juin, en passant par les mêmes étapes que vous : Skogafoss / Fimmvörduhals / Porsmörk.

    Afin de nous préparer au mieux, j’aimerais vous poser quelques questions :

    Est-ce qu’il est facile de faire cette randonnée sans se perdre, en longeant uniquement la Skoga ou aviez-vous un GPS avec vous ?

    Au niveau du Fimmvörduhals, est-il facile de retrouver la bonne direction pour aller jusqu’à Porsmörk ?

    Si j’ai bien compris, c’est le gardien du 1er refuge qui vous a réservé des places le jour même pour le refuge de Basar, cela veut-il dire qu’il n’y a pas besoin de réserver à l’avance ou avez-vous eu de la chance qu’il y ait encore quelques places vacantes ?

    un grand merci pour avance pour vos réponses,
    Bonne journée,

    Sandrine

    • Jérôme FIX dit :

      Nous n’avons rencontré aucune difficulté à suivre le chemin jusqu’au refuge de Fimmvörduhals et ce malgré la neige (au sol et qui tombait) sur la dernière partie de l’ascension. Pas de navigation au GPS.
      Je n’ai pas souvenir d’avoir eu des difficultés particulières pour redescendre jusqu’à Porsmörk, pourtant la météo n’était pas particulièrement clémente ce jour là, mais il est vrai que nous avons suivi les instructions fournies par le gardien du refuge.

      Pour les places dans le refuge, nous étions parti pour camper à côté du refuge de Fimmvörduhals au départ, mais la neige nous en a dissuadé, aussi on a poursuivi jusqu’à Porsmörk la même journée et on s’est « offert » une nuit au refuge pour la peine. Si vous désirez passer les nuits en refuge je ne saurais que vous recommander chaudement de réserver très à l’avance, les places semblent vraiment limitées (sauf ceux de Porsmörk et de Landmannalaugar), mais qui sont tous très prisés par les randonneurs, les familles et les personnes arrivant en car.

      Passez le bonjour à l’Islande de ma part et très bon voyage à vous… je serais pour ma part aux Îles Lofoten en Norvège à la même période.

  2. Mégane dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour le partage de votre voyage !
    J’aimerais savoir comment vous vous êtes renseigné sur cette randonnée avant de la faire, car je trouve très peu d’information à son sujet.
    En général, avez-vous une source à me conseiller pour préparer des randonnées en Islande?
    Avec mon ami, nous partons en Islande en mai, et nous avons du mal à trouver des informations sur quelles randonnées sont possibles à cette époque de l’année.
    Merci beaucoup!
    Bonne journée,
    Mégane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*